Menu

02.04.2020

CLEO -VIRUS Épisode 2 – MAGNETISME ANIMALIER

Je reçois un appel catastrophé un lundi matin des maîtres de Cléo et Zouzoute ! Leurs 2 chattes femelles sont atteintes d’une forme violente de coryza : le calicivirus aigu.

Le calicivirus est une forme très contagieuse de coryza. Après l’infection, les chats excrètent le virus pendant plusieurs semaines à plusieurs mois. Certains chats peuvent devenir porteurs sans symptômes déclarés ou déclencher une maladie chronique. Les symptômes sont principalement les suivants :  fièvre, pneumonie, douleurs articulaires, inflammation des gencives et ulcères très douloureux de la bouche, de la peau et des coussinets ( sous sa forme la plus virulente).

Zouzoute est atteinte de cette maladie depuis une dizaine de jours et a déjà été hospitalisée 2 fois, intubée et sous traitement vétérinaire pour enrayer au mieux la maladie. Quand ses maîtres me la confient, elle a déjà de gros problèmes respiratoires et vient d’être hospitalisée. Sa langue est très gonflée et nécrosée, et sa bouche présente de nombreux ulcères. Alors que le soir-même, Zouzoute doit être intubée pour la 3ème fois, elle décède sur la table d’opération. Ses maîtres sont désespérés et je les comprends.

Cléo est également atteinte mais depuis moins longtemps et présente des ulcérations buccales sous forme d’aphtes. Malheureusement, elle ne peut plus manger et cela semble très douloureux. Elle est à la maison et ses maîtres ont essayé d’adapter sa nourriture pour améliorer son confort. Mais elle souffre trop pour s’alimenter : je dois enrayer l’étendue de la maladie au plus vite, lui redonner la capacité de manger en apaisant les ulcérations de sa bouche.

Cependant, Zouzoute était sa sœur et Cléo en veut énormément à ses maîtres de l’avoir emmener chez le vétérinaire d’où elle n’est pas revenue. Je dois apaiser sa souffrance psychologique, lié au décès de Zouzoute et la souffrance physique.

Finalement, au bout d’un travail assidu en magnétisme, en lithothérapie et en communication animale, Cléo remange un peu, puis normalement. Alors, elle se rapproche de ses maîtres, qui lui trouvent un regard plus joyeux. Je n’ai pas pu sauver Zouzoute arrivée trop tard, mais aujourd’hui, Cléo retrouve une vie un peu plus tranquille.

Alors, ma mission s’arrête là ! Je remercie ses maîtres pour leur confiance pendant cette période difficile pour eux !

La semaine prochaine, je vous parlerai de Chamour et de Monique, sa maîtresse au grand cœur !

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus